02 janvier 2010

2 janvier, Долно Дряново (Bulgarie)

Notre petite equipe est toujours en forme et motive plus que jamais, cette annee 2010 promet d'etre inoubliable.
Au fait, bonne annee a tous!

Ce qu'il s'est passe depuis Debar:

En quittant Debar (Macedoine) nous avons tres vite retrouve la neige. Alors qu'il faisait bien nuit et que nous croyions etre perdus, nous sommes tombes sur le village de Lazaropole (Macedoine) et sur l'unique habitant du village, un meteorologue: soiree mythique a essayer de parler macedonien-bulgare-russe avec le chauffage a fond.
Puis nous sommes partis dans la montagne enneigee, avons perdu notre chemin, nous sommes fait prendre par le brouillard, avons fait un azimuth avec la boussole, avons bivouacque dans la neige et avons miraculeusement retrouve notre chemin le lendemain... C'etait un grand moment!
Les deux/trois jours suivants nous sommes restes dans la plaine avec quelques passages de montagne. En descendant une crete, alors qu'il commencait a neiger, le village de Debreste (Macedoine) est soudainement apparu sous nos yeux. Apres une longue pause dans un tres bon restaurant, nous avons repris la route, toute enneigee. En passant par une colline boisee, nous avons debarque chez Stroyan et sa femme a l'entre du village de Rilevo (Macedoine), a la nuit tombante. Stroyan nous a dit: "vous etes mes invites, demain, pour vous, je tue le porc". Une journee de repos s'impose. Nous nous rappelerons de cette journee: "La mort du porc!". Nous avons mange de la tres bonne viande et du gras pur, fantastique!
Peu apres etre repartis, sous un grand soleil, Terence s'est jete dans la riviere... jusqu'a la poitrine... Heureusement qu'il y avait un village juste a cote pour secher les affaires!
Les deux jours suivants dans la montagne macedonienne sont d'autres occasions d'aller chercher l'hospitalite. A chaque fois tous ces moments passes s'arrosent de raki, la gniole locale. En arrivant dans la plaine, des zones plus urbanisees, l'hospitalite est plus delicate a demander et nous dormons dans des hangars, maisons en constructions (chalets d'hote) ...
Pour le reveillon du Noel Catholique (24 decembre, a la difference du Noel Orthodoxe le 6 janvier), nous avons achete tous les ingredients pour cuisiner une potee memorable (choux, patates, oigons, carotes, poireaux...). Notre idee, l'offrir a ceux qui nous donnerons le gite ce soir. Nous arrivons a la nuit tombante a Demir Kapija (Macedoine). C'est une ville relativement grande et notre plan s'annonce difficile. Nous rencontrons finalement un monsieur qui semble vouloir nous accueillir chez lui. En plus il est catholique et il y a un sapin dans son salon. Nous preparons la potee et la partageons avec des voisins venus a l'improviste. Notre hote qui s'etait absente pour boire un coup revient dans un etat lamentable et nous demande de l'argent pour rester chez lui ce soir... Apres quelques moments memorables nous quittons finallement notre hote peu hospitalier pour dormir dans un hangar non loin de la. Drole de reveillon!
Apres un azimuth dans une plaine et la traversee d'un marecage sur plusieurs kilometres, nous parvenons enfin a la frontiere bulgare.
Nous nous sommes engage dans la montagne du Pirin (Bulgarie) et avons vecu une soiree inoublibable a essayer d'ouvrir un refuge ferme. Finallement Ludo a delogee une vitre de la fenetre qui donne sur la piece du chauffeau. Cette piece communique avec l'interieur du refuge par une plaque de bois coullissante au fond d'une etagere... Ouf la soiree a ete sauvee!
Pour le reveillon du nouvel an nous prevoyons de dormir a l'hotel et de faire la fete. Finallement nous arrivons de nuit a Делчево (Bulgarie), un village tres pittoresque sur les contreforts de la montagne. La vue sur la vallee est splendide, les petards sifflent, les banquets dans les restaurants sont prets pour la fete, les hotels sont complets. Sales comme nous sommes, nous realisons que nous n'avons pas notre place ici. Finalement nous rentrons dans une maison en construction et je me couche tot parce que j'ai mal a la tete. Encore un drole de reveillon!
L'annee 2010 commence bien avec un beau ciel bleu et une mer de nuage dans la vallee. Pour la journee de repos nous nous sommes arrete a Долно Дряново (Bulgarie), avant d'attaquer un autre massif montagneux: les Rodopes.












































































































8 commentaires:

Emmanuel a dit…

Eh ben, y'a des passages plus tendus que d'autres apparemment. Heureusement que vous tombez aussi sur des gens sympas de temps en temps.
Bonne année 2010 et bon courage pour la suite !

Magali a dit…

Coucou !
Jo, quand tu rentreras, tu seras dégoûté de la mentalité urbaine et tu iras t'installer dans une ferme en Ariège, avec des cochons au cas où des globe-trotters passent dans le coin !
Grosses bises de Toulouse

Pascal a dit…

Jojo, excellente année 2010 !!

Damien a dit…

Et bé! Vous avez l'air d'en voir de toutes les couleurs!! On dira que vous vous souviendrez longtemps de ce passage à 2010!!
La journée du porc, c'est énorme!! Ca me rapelle quand j'était en Roumanie! C'est mémorable et c'est une énorme marque de respect de la part de vos hôtes!
Bonne année à vous et bonne continuation!

Jean-baptiste Abelé a dit…

Enorme !
Un voyage mythique. Et quelle barbe mon Jo !

Anonyme a dit…

Bonne année à toute l'équipe, avec plein de belles aventures à la clef!

Claire et Romain

Joseph a dit…

Woaw, vous vivez de belles expériences humaines quand même. C'est clair que ça va vous faire un choc en rentrant. Bonne Année !

jojo a dit…

Coucou!
j espere que ce blog vous faıt partager notre trıp avec la masse de photos!

mercı pour les bons voeux que vous nous faıtes.

pour Emmanuel (Chınchol?): nous avons beaucoup de chance en effet que tout se passe bıen a chaque foı!

pour Magalıe: j y reflechı, maıs je me sens quand meme bıen citadin!

pour Pascal: bonne annee a toi aussi

pour Damıen: c etaıt mythıque le coup du porc! Nous n oublıerons jamaıs ces gens. Nous n en revenons toujours pas: ils ont tue le porc en notre honneur!!!!

pour jib: nous allons aller chez le barbıer pour se la faıre taıller comme ıl faut et avoır un peu d allure!

pour Claıre et Romain: j espere que je pourraı revenir a Toulouse pour parler de toutes ces aventures

pour Joseph: je ne pense pas encore au retour!