03 août 2007

22 juillet - 3 août: séjour dans la Forêt Noire pour la campagne COPS

Dans le cadre de ma thèse: je n'ai pas pu participer à la campagne AMMA, mais c'est moi qui me suis occupé des données "dropsonde". Donc on me fait participer à COPS pour que je vois le côté expérimental du métier de chercheur.

Ma tâche: traiter les données "dropsonde"
problème: depuis l'accident du Concorde en 2000, il est interdit de larguer quoi que ce soit d'un avion... donc pas de largarge de dropsonde en France. Les allemands sont plus cool et autorisent le largage dans une boîte... minuscule (30km*30km)
Y'a quand même du boulot, mais y'a aussi le temps de visiter un peu!

début de séjour: on vient me chercher à l'aéroport de Strasbourg avec cette magnifique voiture de location que j'aurai le plaisir de conduire à souhait:
En fait on loge à Hügelsheim:
dans cet hôtel... assez douteux en fin de compte:wouah la belle église d'Hügelsheim!
le travail se passe à l'aéroport de Baden, et plus exactement à l'Operation Center.

Et il s'y passe pas mal de choses. Le matin y'a le briefing avec les prévisions météo pour confirmer le plan du jour et organiser la suite. Puis les gens partent faire des mesures, traitent des données, interpretent, tout le monde tripe pas mal en fait.
Au passage un Zepelin qui passe...
Pour ma part j'étais avec les gens du Falcon qui largue les dropsondes:
voilà la tête que ca a une dropsonde.
Ils balancent ca de 10000m et ca mesure pleins de choses intéressantes.

Tout ca c'est vite liquidé alors passons à la suite du programme:
lors du dernier worshop AMMA à Jussieu le mois dernier, j'ai rencontré Juliane, une doctorante en 1ère année de Karlsruhe qui travaille sur le même sujet que moi (Cyclogénèse en Afrique de l'Ouest). Du coup je passe la voir un jour.

Karlsruhe la ville des vélos:
Et voilà l'équipe de choc:
ca s'annonce plutôt bien!

Karslruhe vu d'en haut, avec la Forêt noire à l'arrière plan:
de retour à Hügelsheim, on est allé un soir sur les bords du Rhin:
c'est joli, non?

Mais c'est pas tout, j'ai ramené tout le nécessaire pour faire de la randonnée. Et malgré les prévisions de mauvais temps passager, je me décide de partir quand même en vadrouille dans la Forêt Noire pour 3/4 jours.

jour 1: départ de Rastatt
C'est un démarrage en plaine en suivant la rivère Murg,
qui coule à travers la Forêt Noire qu'on voit au loin:c'est beaucoup de marche en Forêt, et le temps est pas mal à la pluie:
Le Vieux château qui surplombe Baden:
De beaux points de vue sont aménagés tout au long du chemin:




Et à 18h00, je me suis bien fait saucer... comme ca ne s'arrêtait pas, j'ai posé la tente en catastrophe...
mon duvet a pris l'eau mais c'était pas non plus dramatique.
En faite je suis juste au dessus de Lichtental:

jour 2:
quelle joie, il fait beau!!!!
Activité séchage donc. Par contre les barrières sur lesquelles j'étend mes fringues sont électrifiées, et comme tout est mouillé, et ben...

Ca sèche assez vite en fait et s'est partie pour une belle journée de randonnée.


beaucoup de chemins en forêt:
mais aussi des sections où la vue est dégagée:

trés important, il y a régulièrement des fontaines sur le chemin:
Je finis par arriver au Badener Höhe, une belle tour:
Belles vues sur les alentours:
L'antenne au fond c'est Hornisgrinde, le point culminant du coin:
des petits aménagements sympathiques sur le chemin pour observer la nature:
le farfadet arrive toujours à temps pour t'indiquer la bonne route...
J'arrive finalement à Herrenwies:
à l'auberge de jeunesse d'Herrenwies y'a les étudiants d'une école d'été en mesures meteo, que j'ai eu l'occasion de rencontrer la semaine passée. Mais ils sont actuellement sur le terrain... tant pis... Je reprend ma route.
et s'est reparti dans la montagne:
au loin c'est Badener Höhe. On y était tout à l'heure. Ca encape!
Pour changer des routes forrestères, un sentier digne de ce nom:
l'antenne d'Hornisgrinde se rapproche, et il est temps de poser la tente:

belle soirée:

jour 3:
il fait grand beau! de la balle!
En route vers le sud.

j'arrive à Hundsbach:

en sortant du village j'ai été happé par une faille temporelle, enfin je me suis perdu quoi!

ca m'a valu de faire un beau hors sentier sur une crête:


c'était un détour de quelques heures, mais me voilà enfin sur le droit chemin avec l'antenne d'Hornisgrinde en face:
du coup je me régale avec mes biscottes suédoises!
Dans la montée vers Hornisgrinde, on voit encore les restes de la tempête de 99... C'est le prévisioniste qui le dit alors cela doit être vrai.

Et me voilà à Hornisgrinde:
En fait y'a pleins d'instruments utilisés pour la campagne COPS.

Y'a d'la vue aussi:



Bien content de pouvoir m'abreuver aprés cette journée bien remplie:
Au pied d'Hornisgrinde y'a le lac de Mummelsee, un coin trés touristique:
Il ne me reste maintenant qu'à descendre dans la vallée et me trouver un campement.
Y'a toujours des beaux points de vue sur le chemin:

Finalement j'ai trouvé la cabane de Busterbach:
avec une fontaine, la classe!et ouais je suis fatigué, il est temps de dormir pour moi...

jour 4:
parole de marseillais, il fait beau aujourd'hui!
Il ne me reste plus que 5km pour rejoindre Ottenhöfen, où je prendrai le train pour rentrer sur Baden.
Sur la route, une jolie surprise:
c'était de la liqueur de cerise, un vrai régal! Pour le plaisir des randonneurs.

La forêt est toujours trés sympathique:

J'arrive assez vite à Seebach, village trés pittoresque:
la terre doit être trés riche par ici vu le nombre d'arbres fruitiers:

Et pour finir, Ottenhöfen,

le terminus du train:
C'est assez bien desservi en fait (un train par heure quasiment)
C'est la fin du trip à la wallegaine, mais qui s'est bien goupillé finalement. En fait j'aime la montagne, encore plus quand le matin on est pas du tout certain de l'itinéraire qu'on va prendre, et encore moins de l'endroit où on va dormir. Ca met de l'ambiance.

Puis c'était le retours à la campagne COPS, où j'ai pu finir mon travail sans problème.
Trés intéressant à tous les niveaux ce voyage!

4 commentaires:

Rémi a dit…

Cool ta rando dans la Forêt Noire.
La grande antenne, je crois bien que ça doit être celle que je voyais depuis la fenêtre de ma salle de cours en prépa ! Ca rappelle des souvenirs.

jojo a dit…

c'est vrai que c'est pas trop loin de Strasbourg

Régis B. a dit…

Hé ho trop bien ! Moi j'y suis déjà monté au Hornisgrinde ! Snif, ça me rappelle des souvenirs tes photos...

jojo a dit…

on y retourne ensemble quand tu veux mon gars!